AVERTISSEMENT  
LE CLUB
LA LOI ET NOUS
ALLEMAGNE DE L'EST
TCHECO-SLOVAQUIE
HONGRIE
POLOGNE
U.R.S.S.
ROUMANIE
BIELORUSSIE
CLUBS DU MONDE
ALBUMS DE PHOTOS
TECHNIQUE
DIVERS
FORUM
LIVRE D'OR
PETITES ANNONCES
ILS CHERCHENT...
LIENS
PAGE PRECEDENTE
ACCUEIL
     
 
IMZ URAL
 
     


Malgré ce qu'on pourrait croire, Cette photo n'a pas été prise en 1945 mais en... 1999 ! IMZ (Irbit Motorzykli Zavod) produit aujourd'hui encore les motos URAL avec une technologie dépassée mais avec un style très "vintage". L'URAL a aussi un clone chinois la CHANGJIANG.

Les débuts

L'histoire de la plus célébre des motos russes démarra en 1939, durant la Seconde Guerre Mondiale. Cette année-là les ingénieurs russes prirent une BMW à side-car, un 750cc flat-twin, à soupapes latérales. Ils la démontèrent entièrement et, en copiant fidélement chacune des pièces, commencèrent à produire des centaines de clones de la moto allemande dans une usine près de Moscou. Mais l'avance de l'armée nazie obligea les russes à déplacer l'usine plus à l'est, dans la ville d'IRBIT, dans les monts OURAL qui donnèrent leur nom à la moto (bien que celui-ci ne fut officiellement utilisé qu'à partir des années 1950). L'usine fut installée dans une ancienne brasserie et la production redémarra rapidement.

URAL KM-72   Harley XA   M-61S   URAL-M   M-53

Cependant l'URAL n'était pas la seule copie de la BMW : curieusement l'américain HARLEY DAVIDSON tenta d'en faire un clone. Ce fut la XA, copie conforme de la moto allemande (les russes et les américains ont quelques points en commun...). Sur la première photo une URAL M–72 et sur la deuxième sa cousine américaine l'HARLEY DAVIDSON XA. L'URAL M–72 fut produite de 1941 jusque dans les années 1960. C'était un 750cc, 22cv, 85km/h pour la version side-car. A partir des années 1950 démarra une production pour le marché civil. Dans les années 1960 un modèle à soupapes en tête, la M–61, fut mis en production. C'était un 650cc, développant 28cv (troisième photo). Le modèle suivant, l'Ural M–67, avait des suspensions améliorées et un système électrique 12V (quatrième photo). De plus le moteur développait 32cv. A partir du moteur à soupapes en tête des versions 350cc et 500cc furent réalisés. Sur la cinquième photo une URAL M–53 à moteur 500cc et une nouvelle suspension avant.

URAL factory   URAL factory

L'usine s'agrandit considérablement durant les années 1960, et aujourd'hui elle emploie près de 10.000 personnes. Suivant le modèle des usines soviétiques, l'usine s'était doté de son propre circuit d'essai, d'un Palais de la Culture avec cinéma et librairie, et même sa propre centrale de production d'énergie électrique.

Les prototypes inconnus

URAL M-75 sidecar   M-75   M-75   M-75 civile   M-75 low

La production URAL se limitait à deux modèles de bases, la 750cc à soupapes latérales et la 650cc culbutée. Mais IMZ a réalisé quelques prototypes dérivés de ces versions ou complétement nouveau. Sur les trois première photos ci-dessus, extraites d'un article d'Aleksej Popov dans le magazine MOTORRAD, le M–75 de 1946 en version side et solo avec le moteur de la M–72, mais équipé ici de la nouvelle culasse pour soupapes latéraes. Ce moteur développait 36cv pour 170km/h en version solo. Une version "route" de la M–75 fut également réalisée, mais jamais mise en production (quatrième photo). Sur la cinquième photo, ce n'est pas une moto qui se serait écrasée contre un arbre, mais un side-car de course surbaissé pour les records de vitesse. Il est équipé d'un moteur M–75 et d'une fourche avant mono-bras.

M-75 racing   M-80   M-80 drawing   M-76A 820cc   URAL M-35

D'autres études furent faites à partir du moteur M–75. Sur les trois premières photos la M–80. Sur la quatrième photo la M–76A avec le même moteur réalésé à 820cc, la puissance était passée de 36cv à 44cv. Sur la cinquième photo la M–35 à moteur 350cc, 24cv pour 140km/h. Une 600cc à compresseur fut également construite. Tout en copiant les motos occidentales, les ingénieurs soviétiques beaucoup d'efforts d'améliorations personnelles.

M-77 first version   M-77 second version   M-77 Tallinn

Sur les trois photos ci-dessus la M–77 réalissée dans différentes versions entre 1954 et 1959. Le moteur était toujours le M–75, mais plus puissant (50cv) et des caches-culbuteurs uniques et non plus en deux parties. La vitesse maximum était de 180km/h pour un poids de 196kg pour la version solo. La troisième photo montre la M–77 à Tallin (Estonie) durant le Championnat Soviétique de 1959.

M-52S sidecar   M-52   M-61k 1961 650cc 28cv

La moto sur les trois photos ci-dessus était strictement dérivée des modèles culbutés de séries des années 1960. Ceux-ci étaient différents des précédents modèles culbutés de course qui étaient des prototypes.Sur les deux premières photos, deux exemplaires de la M–52S, un mélange ente le nouveau moteur culbuté de la M–52 et le vieux cadre de la M–75 avec d'archaïques suspensions arrières ! Sur la troisième photo la M–61K, une version tout-terrain dérivée de la M–61 de route (650cc, 28cv).

URAL racing   Racing   Racing   URAL DOHC

Mais ce n'est pas tout ! Par exemple, à côté de la version course (première photo ci-dessus, admirez les guidons bracelets), un side-car de course à double arbre à cames en tête entrainé par couple conique fut construit. Cette solution technique était typique des machines occidentales et IMZ, malgré une réputation de producteur de machines populaires, tenta d'appliquer des solutions très avancées pour cette époque...

moteur   moteur   moteur   four valves

...et cela même pour une version à simple arbre à cames en tête (deux premières photos ci-dessus). Ce moteur fut suivi par d'autres, plus élaborés. Sur les troisième et quatrième photo, une version à quatre soupapes par cylindre. Malheureusement tous ces prototypes n'entrèrent jamais en production, toujours pour les mêmes raisons économiques et surtout bureaucratiques....

URAL M-100   URAL M-100   URAL M-100

Sur les trois photos ci-dessus le prototype de l'URAL M–100. Ce modèle était destiné à la police militaire qui patrouillait sur les autoroutes. Sur la première photo le prototype de 1963 et sur les suivantes, la version définitive de 1967. Le moteur était un 1040cc, développant environ 50cv pour une vitesse maximale de 150–160km/h (sans side-car). La moto était équipé d'un carénage et de sacoches. L'URAL M‐100 était une des rares machines de plus de 1000cc. Malheureusement, encore une fois, elle resta à l'état de prototyp....

URAL M-73   URAL M-73   URAL M-73

En 1976 un autre prototype, la M–73, fut réalisé. Ce modèle devait remplacer les vieilles machines de la police et de l'armée. Le moteur de 750cc, développant 45cv, était entiérement nouveau, avec des cylindres en aluminium et un démarreur électrique. Même le design du réservoir et des caches latéraux avait été modifié, bien dans le style des années 1970. Il avait été prévu de produire 200.000 exemplaires par an de la M–73... Mais cela ne se produisit jamais car IMZ continua de construire la vieille 650cc jusqu'à la fin des années 1990.

moteur   URAL liquid cooled   URAL 1000

La dernière tentative de modernisation eut lieu à la fin des années 1970 / début des années 1980. Ci-dessus un classique moteur à refroidissement à air quelque peu remanié. Puis le même avec un refroidissement liquide, qui ne fut utilisé que sur les tricycles. Et enfin un nouveau flat-twin de 1000cc avec une particularité intéressante : la boîte de vitesse est placée sous le vilebrequin. Cette solution a l'avantage de pouvoir réduire la longueur totale de l'ensemble moteur/boîte. Cependant le bloc moteur est alors plus haut. La chute de l'empire soviétique stoppa les recherches sur cet intéressant projet.

IMZ-NAMI 450 BELKA   IMZ NAMI A50-Belka 1956   BELKA simplified 1956   BELKA   URAL four wheels

De nombreux prototypes de micro-cars furent réalisés avec le flat-twin URAL, mais aucun n'entra en production. Sur les deux premières photos ci-dessus le BELKA de 1956, réalisé en collaboration avec NAMI, un bureau d'études automobiles russes et avec l'institut VNIIMOTOPROM (dont nous avons déjà parlé dans d'autres chapitres). Il s'agissait du 750cc à soupapes latérales de l'URAL M–72. Entrainement sur les roues arrières, freins hydrauliques,roues de 10 pouces. La partie avant de la carrosserie se relevait pour donner accés aux places avant. Pour les places arrières, il y avait une porte sur le côté droit. Plusieurs versions avaient été prévues, dont une tout-terrain (troisième et quatrième photos). Tous les exemplaires de pré-production furent détruits. Sur la cinquième photo un prototype plus récent à moteur 650cc culbuté. Le refroidissment est à air forcé par turbine.

Modèles récents

URAL-SOLO   URAL SOLO CLASSIC    solo classic collage

La fin du régime communiste en 1991 provoqua, comme dans toute l'industrie russe, une crise grave chez IMZ qui fut convertie en une société coopérative. En 1996 la premiière URAL moderne fut mise en production avec une qualité nettement améliorée. A côté de l'ancienne 650 (première photo ci-dessus) quelque peu "re-lookée" et dotée d'un allumage électronique, une nouvelle gamme de modèles vit le jour. Sur la seconde photo l'URAL 650 Classic, toujours basée sur l'ancienne version solo, mais avec un réservoir chromé, un look amélioré, un démarreur électrique et un système de freinage avec doubles disques à l'avant et tambour arrière. En Russie le prix de cette machine est légérement supérieur à celui de l'ancienne version solo à freins à tambour et kick-starter. Cependant elle reste une machine bon marché mais beaucoup moins archaïque. En 2002 la version SOLO CLASSIC 750cc à moteur aluminium, carburateurs KEIHIN, développant 45cv, nouvelle boîte de vitesse fut lancée (troisième photo).

URAL VOLK   Pub URAL VOLK

Mais le modèle le plus intéressant à l'heure actuelle, est la VOLK (deux photos ci-dessus). Lancée en 1998, cette moto a été réalisée en collaboration avec le plus célébre des clubs motocyclistes de Russie, les "Night Wolves" selon les critères des bikers russes. Ceux-ci avaient l'haitude de transformer leurs vieilles URAL en des choppers incroyables et très intéressants sur certains points de vue, faisant preuve de fantaisie et d'ingéniosité. Le moteur de la VOLK est un nouveau 750cc de 40cv. Ce n'est certe pas une puissance phénoménale en comparaison d'une jamponaise de même cylindrée, mais le couple est parfait pour un chopper. Et pour la première fois sur une moto russe,le système de freinage est à trois disques : deux avant et un arrière !

URAL VOLK   URAL VOLK URAL VOLK   URAL VOLK   URAL COBRA

La VOLK (loup en russe. Première photo ci-dessus) est une moto à l'allure agréable. Voyez le système d'échappement, le petit feu arrière,les chromes, etc... Complétement différent des anciens modèles spartiates. Mais en Russie cette moto coûte 2500 $, un prix élevé pour un motard russe. En comparaison l'URAL SOLO basique ne coûte que 900 $ !!! Cependant ce prix reste très abordable par rapport à celui d'une inaccessible moto italienne, allemande ou américaine. Pour un américain par contre, elle est vraiment très bon marché. Sur la deuxième photo, une VOLK au pays des HARLEY-DAVIDSON. Et maintenant, avec la disparition du communisme, son propriétaire ne risque plus d'être intérogé par la CIA ou la NSA sur ses opinions.;-))
Récemment est sortie une nouvelle version de la VOLK (troisième et quatrième photo), avec un seul disque à l'avant, de nouvelles couleurs, un nouveau comodo électrique, un nouveau guidon et la dernière version du flat-twin 750cc, équipé de carburateurs KEIHIN. La puissance est légérement plus élevée (45cv au lieu de 40cv).
A côté de la VOLK, IMZ produit aussi un série limitée de la COBRA (cinquième photo), de couleur jaune, un serpent peint sur le réservoir et un cadre rigide à l'arrière.

URAL VOYAGE   URAL VOYAGE   Voyage side

Sur les trois photos ci-dessus une version moins chère de la VOLK, la VOYAGE 750, une machine de tourisme classique et traditionnelle avec une selle plus confortable, un porte-bagages et un dossier pour le passager. Le moteur le même que celui de la VOLK. La transmission se fait par arbre et cardan.

URAL-SIDE   URAL-side

Le produit URAL typique reste le side-car (ci-dessus). Les autres marques qui proposent des ensembles moto+side-car "prêt à rouler" sont JAWA, IZH, DNIEPR et HARLEY-DAVIDSON. IZH et JAWA sont des deux-temps, HARLEY-DAVIDSON est trop cher (la seule machine avec side-car est l'Electra Glide dont le prix est conséquent), la DNIEPR est moins bien fini et avec un moteur dépassé. De plus sur la DNIEPR la fourche téléscopique est moins rigide qu'une type Earles. L'URAL, malgré sa technologie dépassée, a une allure plaisante et peu plaire aux occidentaux amateurs de motos classiques. De plus, depuis 1995, la version avec transmission sur la roue du side-car est à nouveau disponible.

URAL WAR   URAL WAR   URAL-POLICE

Sur les photos ci-dessus plusieurs variantes militaires, pouvant être équipées de différents types d'armements, y compris un bazooka !

URAL-RESCUE   URAL cross   URAL cross   URAL cross

Ci-dessus quelques autres versions spéciales, dont la version oficielle pour le side-car-cross.

Si l'usine russe arrive à améliorer ces motos, particulièrement en ce qui concerne les soudures et la fonderie ainsi que les boîtes à quatre rapports, les URAL pourront être considérées comme des motos "classiques" et non plus comme des dinosaures dépassés. Le nouveau 750cc en aluminium à carburateurs japonais a définitivement remplacé le vieux 650cc en fonte et carburateurs russes sur toute la gamme. L'usine d'Irbit travaille à l'amélioration des caractéristiques et des fonctionalités de ses motos. Par exemple la commande des feux russe (très difficile à manipuler) a été remplacée par un commodo moderne de fabrication occidentale.
Il est certain que la situation actuelle est difficile pour une vieille usine russe de véhicules militaires, mais HARLEY-DAVIDSON le fut également par le passé et c'est aujourd'hui une des marques les plus renommées dans le monde.

Piloter une URAL, c'est comme un grand bon dans le passé. C'est mieux qu'une KTM ou une HUSQVARNA..... mais gare à vos fesses !!!

Certaines photos sont extraites de :
http://members.tripod.de/AnsgarStaender (site disparu)
http://moto.zr.ru/ (en russe)
http://http://www.molotovmotors.com/index.php
http://intersoft.net/soport/ural/ural.htm (en anglais)
http://www.ural.hu/ (en hongrois)

Cette page est extraite et traduite de l'excellent site AUTOSOVIET - All about the Eastern cars and motorcycles (site en anglais et en italien)

 



Accueil
Pour contacter
Des remarques concernant le site ?
Des questions mécaniques ?

Ce site a été réalisé par © JLB-Créations (2001)